Séminaire de formation en neurologie à Yaoundé

Séminaire de formation en neurologie à Yaoundé

Du 26 au 29 octobre 2017 a eu lieu au Centre de Sante Mentale  Benoît Menni de Yaoundé un séminaire de formation en neurologie présidé par des neurologues espagnols, membres de la « Fondation Recover Hospitales para Africa », organisation espagnole sans but lucratif, qui, depuis 2007, vise à améliorer l’accessibilité et la qualité des soins dans les centres sanitaires d’Afrique.

Santé 2.0 connecte le corps médical d’un réseau d’hôpitaux africains avec des médecins spécialistes espagnols via une plate-forme d’internet à des fins de formation bidirectionnelle Afrique –Espagne. Celle-ci permet de partager des connaissances à travers la résolution de cas cliniques complexes.

Un réseau de 23 hôpitaux de 4 pays de l’Afrique francophone est concerné : Cameroun, RD Congo, Burkina Faso  et Cote d’Ivoire

17 hôpitaux et centres de santé  camerounais, déjà membres de cette association,  ont participé à cette formation en collaboration avec le Centre de Santé Mental Benoît MENNI. Parmi les participants,  4 de nos collaborateurs, 1 de Douala et 3 de Yaoundé ont bénéficié de ce séminaire y compris quelques Sœurs Hospitalières de la communauté de Yaoundé.

 

Sœur Euphrasie MBEWA nous raconte :

« La formation proprement dite commence par l’exposé de l’anatomie et la physiologie basique du système nerveux, accompagnée des explications des principaux syndromes neurologiques tels que : le syndrome pyramidal, syndrome sensitif, trouble de langage et visuel, l’altération de la marche et le trouble des nerfs crâniens.

La formation  continue par l’exposé sur l’examen neurologique, le vertige  suivie de la présentation des pathologies cérébrales et leur prise en charge. Ils ont souligné l’importance de l’examen d’electroencephalogramme en neurologie.

Les conférenciers ont mis plus l’accent sur les pathologies les plus fréquentes, entre autre : l’épilepsie, les accidents cérébraux vasculaires, le parkinson ; les pathologies dégénératives de la colonne vertébrale, les maladies neuromusculaires ; la méningite et le neuropaludisme.

La formation était intense du matin au soir, bien détaillée avec démonstration des cas pratiques par les diapositives.

La formation s’est achèvée par  la remise des certificats à tous les participants ».

 

1