Journée de prière pour les vocations

Journée de prière pour les vocations

«Nous avons reçu le don de la vocation, nous le vivons avec joie et désirons que d’autres le partagent. C’est pourquoi nous nous sentons partie prenante dans la tâche d’éveiller et de consolider les vocations. Nous nous estimons concernées par l’exhortation de Jésus : “Priez le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson”, et nous prions personnellement et en communauté pour l’accroissement des vocations dans l’Église. »

 

DAPAONG (Togo)

C’est en ce jour d’anniversaire de la Sortie de nos Sœurs Fondatrices, Maria Josefa RECIO et Maria Angustias GIMENEZ, vers le plein accomplissement de leur vocation et en réponse au souhait de notre Supérieure Générale de faire du 21 de chaque mois soit consacré à la prière pour les vocations, que les Sœurs de la communauté de Dapaong ont vécu ce 21 juin une intense communion avec toute la Congrégation. Tous les moments de la prière étaient imprégnés de cette intention qui est de prier le maître de la moisson d’envoyer les ouvriers à sa moisson. Après l’Eucharistie, vécue avec la communauté paroissiale, nous avons dit les laudes avec une aspirante. Ensuite, nous nous sommes toutes dirigées dans la cour de l’hôpital où nous avons exposé le tableau montrant la vie et la mission des Sœurs Hospitalières dans le monde. Quelques collaborateurs sont venus nous rejoindre et après leur avoir expliqué ce que nous célébrions, nous avons pris quelques photos souvenirs avec eux. Cette journée fut très bénéfique pour nous-mêmes d’abord car cela nous a donné une fois encore l’occasion de vivre intensément un temps de prière afin de consolider notre propre vocation et de demander au Seigneur de continuer à susciter au sein de son Église de sainte vocations. Merci à nos Supérieures d’avoir institué cette journée et ensemble continuons de prier pour que le Seigneur nous exauce. »

Angèle Marie, Alphonsine, Marie Angèle, Geneviève Marie, Marie Lydia, Ghislaine marie

img-20190621-wa0094 img-20190621-wa0077 img-20190621-wa0017

 

 

OUAGADOUGOU (Burkina Faso)

Fidèles aux propositions de notre supérieure générale, nous avons tenu en éveil la mémoire et la réflexion des récits des origines de la Congrégation. Le 21 juin 2019 a été vécu de façon inédite, même si nous n’étions que deux (sœur Bénélie et sœur Nicole), en raison de la période de vacances et de la retraite spirituelle à Koudougou. La veille au soir, l’ambiance festive a commencé par la décoration, la préparation liturgique pour profiter des bienfaits de l’appel de Dieu pour chacune de nos vies. Les différentes célébrations étaient colorées par la parole de Dieu, le texte du magistère expliquant la pertinence de la vocation religieuse et enfin, le patrimoine de la Congrégation. Un bon repas copieux  avait suffi pour nourrir nos corps ! Nous avons clôturé cette journée par l’adoration, la présence permanente du Seigneur qui nous unit au Père par le Fils, et dans l’action de l’Esprit Saint. Nous rendons grâce à Dieu qui se sert de nous pour faire le bien à tant d’âmes !

Sœur Nicole Mayinga

1

34

 

 

 

 

 

 

 

 

YAOUNDÉ (Cameroun)

Cette journée « portes ouvertes » a  débuté la veillée au soir par la liturgie des Vêpres, au cours de laquelle nous avons revu et partagé la veillée  de notre départ  de la famille en communauté. Nous l’avons fait dans une attitude de prière devant Marie, Notre-Dame du Sacré-Cœur en tenant une bougie allumée. Par amour  de Jésus Bon Samaritain,  à deux heures du matin, nous avons fait l’exode en sortant de notre sommeil et de nos chambres pour aller l’adorer pendant une heure, la seule motivation étant d’aller rencontrer avec joie celui que notre cœur aime, à l’exemple de nos fondatrices qui ont su pratiquer cet exode en suivant les pas de notre père dans la foi ABRAHAM : « Quitte ton pays.. » (Gn 12,1-9). Puis, nous avons fait les Laudes en mémoire de saint Louis de Gonzague, et continué avec la messe pour rendre grâce au Seigneur pour le don de la vocation, en souvenir de ce « oui » irrésistible de nos fondatrices qui laissaient derrière elles famille, maison, amies et biens. Dans l’ambiance festive et nous sentant appelées à partager la même mission, nous avons organisé une cuisine communautaire, à l’exemple de la première communauté qui vivait dans la simplicité et dans l’union des cœurs. À 12h00, nous nous sommes rendues à la chapelle pour faire l’acte marial qui nous avait été  proposé en ce jour, suivi du repas festif partagé dans la joie et la fraternité. À 16h30, nous avons fait l’adoration avec le groupe des jeunes de la paroisse suivi des Vêpres. Puis nous avons regardé le film intitulé «  Mélodie du bonheur », qui nous a aidées au discernement de notre vocation et à faire confiance au Seigneur qui nous appelle à sa suite.

Les novices

20190621_18205720190621_07330420190621_182146

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOUALA (Cameroun)

C’est le 21 juin, sous la protection de saint Louis de Gonzague, que nos sœurs fondatrices quittent  Grenade pour Ciempozuelos, jour choisi par  la Congrégation pour une prière unanime pour les vocations dans  toute la Congrégation… A Douala, nous n’avons pas été en reste, car dès la prière des laudes à 05h30 nous avons porté les intentions de prière.  Après le service, dès 18h00, ce fut l’adoration du  Très Saint Sacrement dans un décor très simple et des textes propices à notre méditation, le tout illustrant l »événement, suivie de l’acte marial.

 

img-20190627-wa0050 img-20190627-wa0052 img-20190627-wa0055

 

 

KINSHASA (RDC)

Nous, Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus de la communauté de Kinshasa, avons l’immense bonheur de célébrer, en un seul cœur, le don de la vocation. Une communauté aux différents visages, composée de trois groupes : le groupe des Marais de 11 sœurs, le groupe du Boulevard de 3 sœurs, 5 postulantes et 8 aspirantes, et le groupe de Kintambo de 3 sœurs. Une communauté en chemin et en fête ! Et oui !!! En la fête de Saint Louis de Gonzague, deux jeunes Maria Josefa et Maria Angustia, quittent Grenade à l’aube du 21 Juin 1880 pour une expérience d’amour avec le Christ. Allant à la rencontre du Père Menni à Cienpuezuelos, les deux amis commencent une aventure, jetant pour toujours les bases de notre Congrégation. Cette date fut retenue pour célébrer, non seulement la vocation hospitalière, mais aussi pour prier, pour que Dieu fasse pleuvoir une pluie de vocations dans notre Congrégation. Dans notre communauté, en plus de la liturgie des heures, nous avons célébré la messe aux intentions des vocations. Le célébrant nous a invitées à la fidélité et à la confiance pour vivre avec zèle notre vocation à l’instar de nos fondatrices. A 18h00, nous avons fait l’Adoration, un moment d’agréable d’intimité avec le Christ. Nous  avons prié les unes pour les autres et la nuit, nous avons célébré l’acte marial à 21h00 suivi des complies. Nous bénissons le Seigneur pour cette grâce !

 

img-20190626-wa0005

img-20190626-wa0006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Témoignages des aspirantes et postulantes de Kinshasa :

 

« Oui, tout appel suppose une sortie, une mise en route »

Ce partage nous a permis à relire notre propre histoire vocationnelle, à revoir nos premières motivations, nos peurs, nos résistances à l’appel de Dieu ainsi que nos doutes. Le matin pendant les laudes, nous avons rendu grâce à Dieu pour le don de la vocation de nos sœurs, pour leur fidélité, leur persévérance, leur abandon, leur confiance en Dieu et leur donation total au service de la congrégation.  L’après-midi a été consacré pour la réflexion sur ce que signifie : sortie et quitté car tout appel suppose une mise en route ; quitter comme Abraham, comme nos fondatrices, comme tant d’autres hommes dans la bible et comme nous même, un pays, une terre, une famille, des amies vers une terre inconnue. La sœur nous a invitées aussi à découvrir les vertus de chacune de nos fondatrices et de ce que nous aimerons imiter en elles.

Le soir était consacré par un temps de prière bien organisé, une heure d’adoration suivi de vêpres.   L’autel était décoré par les photos de nos fondatrices, une valise, le bâton, 3 pas dont celui de Jésus suis de Maria Josefa et Maria Angustias. A côté de ces pas il y’avait les bougies pour éclairer la route à nos sœurs. En ceci nous avons compris que lorsque nous nous mettons à la suite du Christ, nous ne sommes pas seules, sa lumière nous éclaire le chemin et Jésus lui-même est au-devant de nous pour nous conduire, nous a dit sœur Lyna dans son explication.

Au cours de ceci, nous sommes passées à une dynamique à laquelle chacune de nous a tour de rôle accompagné d’un chant de vocation devait passer à l’hôtel pour déposer devant une de fondatrice un bout de papier dans lequel elle a écrit une vertu qu’elle a découvert à celle-ci et qu’elle aimerait imiter dans son cheminement vocationnel. Après le repas du soir, nous avons présenté une scénette intitulée : « cadeau de vocation ».

Voilà comment la maison du boulevard a vécu cette journée si significative pour nous.

 

 

img_20190622_164546_6 img_20190622_164430_7 img_20190622_164938_8 img_20190622_164745_6

 

KORBONGOU

 » La journée  du 21 Juin a été marquée par les différentes célébrations liturgiques: les laudes à 6h 50 suivi d’adoration au cours desquelles nous avons priés le maître de la moisson d’envoyer les ouvriers pour la mission hospitalière dans le monde. La prière  du chapelet à 12h en la chapelle Immaculée Conception suivi d’une messe à 18h. Cette messe a été  présidée par l’abbé Moïse   NAMGOLI vicaire de la paroisse Saint Pierre de Korbongou; dans son homélie  il nous a invité  à  suivre les pas de nos fondateurs en ayant confiance en Jésus  et en nous abandonnant dans les bras de Marie sa mère, la mère  et fondatrice de l’ oeuvre hospitalière.Nous notons la présence de deux aspirantes à cette belle célébration  eucharistique. Apres la messe nous avons partagé  un repas fraternel. Nous rendons grâce à  Dieu de nous avoir permis de vivre cette journée  dans la prière, le recueillement et la protection de Saint Louis de GONZAGUE. En avant! En avant! Toujours en avant!  »

krobongou_journeedu21