Année de la miséricorde

Année de la miséricorde

samaritain

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016,

l’Eglise catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire.

Psaume d’un Cœur Miséricordieux-Hospitalier

 

Je veux vivre Jésus Hospitalier,

Me configurer à toi pas à pas,

Remplir mon cœur des mêmes sentiments que le tien :

Humilité, douceur, service, don de soi ;

Je veux penser, aimer et désirer en union avec ton cœur.

De telle sorte que ma consécration

M’incite à aimer de la même manière

Que le cœur de Jésus.

Je veux vivre et donner ma vie,

Tu m’appelles, tu m’invites à faire partie

De la famille hospitalière

Qui a jailli et jaillit encore

Du cœur de Jésus.

Tu es au centre de ma communauté,

Celui qui nous pousse à vivre en un seul cœur et une seule âme

Selon le style de María Josefa, María Angustias et des premières sœurs.

Je veux être Bonne Nouvelle, une porte toujours ouverte

Où fleurisse la fraternité.

Je veux donner ma vie

Et me consacrer, en suivant les traces de Jésus,

Vierge, pauvre, obéissant

Dans le charisme de l’hospitalité.

Je veux vivre la consécration

De telle sorte que du matin au soir

Et du soir au matin,

Tous les mouvements de mon cœur

Soient dirigés vers le Seigneur.

Marchant toujours dans sa présence pour

vivre pleinement la consécration et la mission de charité.

 

 

Notre Père de la Miséricorde

Père miséricordieux qui est dans tous les malades, et spécialement, les malades mentaux

Que ton nom soit sanctifié par l’acceptation, avec joie, de leur maladie d’un grand nombre d’entre eux.

Que vienne sur chacun d’eux ainsi que sur ceux qui sont à leurs côtés : sœurs, collaborateurs, familles, bénévoles, ton Royaume d’amour, de miséricorde, de compassion.

Que ta volonté soit faite sur la terre, dans chaque centre, dans chaque service, dans toute la communauté hospitalière.

À tous ceux qui les accompagnent et les aident, donne-nous chaque jour la joie du service désintéressé et joyeux.

Et pardonne-nous toutes les fois où nous n’avons pas été tendresse, guérison et miséricorde pour eux.

Et ne nous laisse pas tomber dans la tentation du découragement, de la fatigue, de la routine, du refus d’être aujourd’hui à l’avant-garde pour répondre à ceux qui ont besoin de notre service.

Délivre-nous Seigneur, de tout mal. Amen.