Projet « KINTAMBO »

Projet « KINTAMBO »

L’objectif  du projet « KINTAMBO » est de trouver les moyens nécessaires pour la construction et l’aménagement  d’un centre de santé  mentale dans la commune de Kintambo, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

 

CONTEXTE OPÉRATIONNEL DU PROJET

 

La Congrégation des Sœurs Hospitalières du Sacre Cœur de Jesus est présente à Kinshasa depuis 1989, à l’appel du Cardinal Malula, alors archevêque de Kinshasa, suite à la situation dramatique que traversaient les malades mentaux de Kinshasa, capitale du pays, avec une population d’environ 10 millions d’habitants.

Depuis notre arrivée, nous travaillons dans l’unique centre de santé mentale de la ville  “TELEMA MATETE”. Pour compléter et prolonger les services et les soins, les Sœurs Hospitalières ont développé à travers la ville et ses alentours un réseau de dispositifs ou antennes qui permettent de se rapprocher des populations les plus éloignées et de proposer des soins en matière de santé mentale.

 

Ce réseau bénéficie de :

– un atelier d’ergothérapie pour favoriser l’intégration socio-familiale du malade ;

– une maison d’accueil pour les malades abandonnés ;

– L’antenne de Kisantu à 97 Km de Kinshasa et l’antenne de N’Sele en périphérie de la ville, où les docteurs et les Sœurs se déplacent une fois par mois pour venir en aide aux personnes les plus démunies.

 

La République Démocratique du Congo connait actuellement une situation économique critique, environ 88% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté. Cette réalité et les besoins urgents de la population en santé mentale nous amènent à ce nouveau projet.

 

28515013_1080258588782557_3295439507893297844_o

 

PROJET « TELEMA KINTAMBO »

 

Le projet consiste à construire un centre de santé  mentale dans la commune de Kintambo, pour les personnes souffrant de troubles psychiques ou de difficultés psychologiques. II permettra de faciliter l’accès aux soins et de se rapprocher des malades , l’accès aux soins en matière de santé mentale étant très limité dans cette partie de la ville.

La construction du nouveau dispensaire rendra également possible la mise en œuvre d’une approche unique et globale de la maladie mentale, depuis sa prévention jusqu’à la réinsertion du malade dans la société. Il y comprendra deux pavillons spécialisés (1.073 m) : ateliers thérapeutiques, local pour les malades de la rue ; services tels que consultations, analyses médicales, pharmacie spécialisée.

 

Pour connaître tout le projet

Pour faire un don

Galerie de photos